Contact Landauer Direct
Landauer dosimétrie service

Rôle du dosimètre témoin 

La dosimétrie des travailleurs est l’estimation de la dose reçue par le porteur et induite par son activité professionnelle. Même en l’absence d’exposition professionnelle un dosimètre cumule du signal du fait du rayonnement naturel. Le dosimètre témoin permet d’estimer cette exposition naturelle et de la soustraire afin d’obtenir une mesure de la dose uniquement liée à l’activité professionnelle.

Il est indispensable que le dosimètre témoin ne soit ni porté, ni utilisé comme dosimètre d’ambiance. Il se range loin des sources de rayonnements sur le tableau d’accrochage.

Pour chaque service, un dosimètre témoin par type de dosimètre et périodicité est inclus à chaque envoi.

Il est rendu obligatoire par l’arrêté du 30 décembre 2004 relatif à la carte individuelle de suivi médical et aux informations individuelles de dosimétrie des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants (Annexe 1.3).

Il est indispensable que le dosimètre témoin ne soit ni porté, ni utilisé.

Pour bien identifier les dosimètres témoin et les différencier des autres dosimètres, LANDAUER a mis en place une signalétique particulière :

  • identification nominative,
  • pictogramme selon les badges,
  • fond de couleur jaune sur tous les types de dosimètre.

Il est stocké dans un lieu permettant de s’affranchir des rayonnements générés par vos installations.

Il est expédié et lu de la même façon qu’un dosimètre personnel. Son utilisation permet de soustraire la dose liée à la radioactivité naturelle ou reçue lors du transport (exemple lors des contrôles de sécurité aux rayons X sur les plateformes logistiques, dans les ports et aéroports)

Le dosimètre témoin doit nous être retourné en même temps que les autres dosimètres. En cas d’absence de témoin lors du retour dans notre laboratoire, la dose témoin est calculée :

  • à partir de l’historique de dose sur le même service
  • à défaut d’un historique, à partir de la dose de la radioactivité naturelle connue à l’endroit présumé de l’utilisation des dosimètres